Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

AIDES RÉGIONALES AUX COMMUNES : Des contrats Région marqués du sceau du clientélisme

AIDES RÉGIONALES AUX COMMUNES : Des contrats Région marqués du sceau du clientélisme

En 2022, nous nous sommes fermement opposés à la nouvelle génération de contrats territoriaux, dénonçant un manque de critères et de transparence dans l’attribution des subventions. La précédente génération de contrats est marquée du sceau du clientélisme et de l’opacité ; nous craignions alors qu’il en soit de même pour ces nouveaux dispositifs.

Malheureusement, nos craintes se sont avérées fondées ! Le 10 mars dernier, les Contrats Région – dispositif d’accompagnement des projets majeurs des communes et de quelques EPCI sur la base d’une liste d’opérations – nous ont été proposés au vote et, force est de constater, que … une majorité de communes de droite ont été servies.

C’est encore plus vrai sur le secteur où Isabelle Massebeuf, Conseillère régionale, assure la charge en tant que référente pour la majorité : que ce soit sur le territoire de la CAPCA, de la Communauté de communes Rhône Coiron ou sur le territoire du Rhône aux Gorges de l’Ardèche, 90% des crédits alloués par la Région sont distribués à des communes situées à droite de l’échiquier politique.

Cette situation n’est pas acceptable. Alors que les Contrats Région sont supposés contribuer au développement harmonieux et équilibré de l’ensemble d’un territoire, Madame Massebeuf s’en sert comme outil du clientélisme débridé de la majorité régionale. Avec des conseillers régionaux à la tête d’une réserve parlementaire déguisée, cette machination politique se fait au détriment des Ardéchois.

En effet, une stratégie régionale équilibrée et sans préférence politique aurait pu permettre de coordonner une réponse ambitieuse et efficace auprès des maires qui oeuvrent au quotidien pour leurs communes. Certaines communes ont déposé une demande de subvention depuis plus de 2 ans ! Une politique d’aménagement du territoire ambitieuse permettrait de faire de la Région le bras armé des territoires aux côtés des maires ruraux.

Nous ne cesserons de le dénoncer et de demander, jusqu’à la fin du mandat, une équité de traitement des acteurs régionaux.