Compte administratif 2022 : investissement record pour les territoires

Compte administratif 2022 : investissement record pour les territoires

Comme à son habitude, Laurent Wauquiez s’autodécerne le titre de gestionnaire hors pair et use à l’envi du slogan « La région la mieux gérée de France ». Pourtant la réalité est toute autre.
Tout d’abord, force est de constater que beaucoup d’acteurs du territoire sont lésés par les choix politiques du Président de Région. Il s’agit des acteurs
culturels, de Natura 2000, mais aussi de la formation professionnelle, dont le budget avait déjà baissé de 173 millions d’euros entre 2015 et 2019. En outre, le Président de Région réalise des économies en comprimant, toujours un peu plus, les dépenses de fonctionnement : CDD non renouvelés, gel de la masse salariale, externalisation dans les lycées pour le ménage et la restauration… Du fait de ces mesures hautement restrictives, les conditions de travail des agents régionaux se dégradent.
Nous avons également rappelé que face à l’inflation et à la hausse des prix, Laurent Wauquiez n’a pas été au rendez-vous. Augmentation des tarifs du TER et du Léman Express, pas un centime pour les cinémas et les lieux de spectacle vivant face à l’explosion coûts… malgré sa communication à outrance, c’est bien le constat d’une défaillance de la Région face à l’inflation et la hausse des prix que nous faisons. Enfin, nous pointons du doigt les engagements non tenus par la majorité. Nombreuses sont les promesses de subvention inscrites en autorisation de programme à ne pas encore avoir été payées par la Région. L’argent n’arrive plus sur les territoires et de nombreuses structures en attente de financements sont exaspérées par ces choix politiques. Pour toutes ces raisons, nous avons voté à l’unanimité contre ce rapport.