Budget primitif 2024 : des choix à rebours des impératifs actuels

Budget primitif 2024 : des choix à rebours des impératifs actuels

Malgré les bons ratios financiers de notre collectivité, nous avons tenu à mettre en cause les choix politiques, que nous n’avons jamais partagé, mais également les méthodes et la vision court termiste du Président de Région.

En effet, face aux impératifs environnementaux et sociaux actuels, Laurent Wauquiez détricote toujours un peu plus le service public. En dépit de ses belles annonces, force est de constater que l’externalisation des services dans les lycées devient la règle, que notre collectivité s’engage dans le processus de mise en concurrence des TER, se retire du financement du service France rénov… Autant de mesures « phares » que Johann Cesa, Vice-Président du groupe, a évoquées dans son intervention.

 

 

L’examen du budget primitif 2024 a été l’occasion de défendre notre projet de territoire et d’émettre des propositions pour soutenir le pouvoir d’achat des Auvergnats et des Rhônalpins avec, entre autre :

Sans surprise, nos amendements ont été rejetés en bloc par la majorité régionale.