Nous refusons l’instrumentalisation du débat sur les valeurs républicaines

Le 28 février dernier, un groupe d’études sur « la laïcité et la liberté d’expression » se réunissait pour la première fois au Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes, avec un représentant de chaque groupe politique, majorité et oppositions.

L’enjeu était important : lancer un travail collégial et pluraliste sur le respect, la promotion et la transmission des valeurs républicaines dans notre Région, notamment la laïcité, mais aussi imaginer une initiative régionale concrète en faveur de la liberté d’expression, comme principe démocratique fondamental.

Rechercher un consensus républicain sur des sujets aussi importants, au-dessus des enjeux partisans et des contingences politiciennes, nous paraissait une exigence démocratique minimale dans la période de crises multiples que nous traversons dans notre pays, mais aussi en Europe.

Las ! Dans le cours de la même semaine, le 4 mars, nous prenions connaissance d’un rapport de 12 pages intitulé « Défendre les valeurs de la France et lutter contre le communautarisme » destiné à être soumis au vote en Assemblée Plénière, moins de deux semaines plus tard.

Ce groupe d’études était donc une supercherie grossière, un piège pour cautionner un texte co-produit par les seuls élus de la droite et de l’extrême-droite.

Nous ne cautionnerons pas cette méthode qui n’est rien d’autre qu’un laboratoire clandestin de la fusion des droites, sur le dos de nos valeurs les plus essentielles, et de nos principes les plus précieux. 

Une nouvelle fois, Laurent Wauquiez fait preuve d’une rare brutalité dans la gouvernance de notre institution régionale, mais aussi d’un cynisme dangereux en instrumentalisant le débat autour des valeurs de la République et de la Démocratie, à 3 semaines du premier tour de l’élection présidentielle.

Dans le respect des sensibilités de chacun, nous sommes unis pour refuser une telle démarche : nous demandons solennellement à Laurent Wauquiez de retirer son rapport, et de recréer au plus vite les conditions pour qu’un débat, auquel nous tenons, se tienne dans la sérénité, le sérieux et la dignité qu’exige l’esprit républicain lui-même.

Fabienne Grébert et Axel Marin, Co-présidente et Co-président du groupe Les Ecologistes
Najat Vallaud-Belkacem, Présidente du groupe Socialiste, Ecologiste et Démocrate
Cécile Cukierman, Présidente du groupe Insoumis et Communistes
Guillaume Lacroix, Président du groupe PRG – Le Centre Gauche

Contact presse

François PIROLA – Secrétaire Général
francois.pirola@auvergnerhonealpes.fr
04 26 73 66 71 ou 06 79 48 00 97

Télécharger le CP

Partager le CP

Facebook
Twitter