Formation professionnelle : la Région s’obstine dans l’erreur

Lors de l’Assemblée plénière de ce vendredi 15 octobre, nous avons résolument voté contre le plan de retour au travail voulu par la majorité de Laurent Wauquiez. Maintien des baisses drastiques des crédits à la formation professionnelle, refus de la Région d’assumer sa responsabilité en se défaussant sur les chômeurs et personnes à la recherche d’un emploi : rien ne va !

La Région est la collectivité en charge de la stratégie économique de nos territoires, et notamment de l’emploi et du travail à travers l’une de ses principales compétences : la formation professionnelle.

Le manque de compétences, le manque de qualification de nombreuses personnes à la recherche d’un emploi sont des causes majeures de la situation critique que nous connaissons aujourd’hui avec des femmes et des hommes victimes directes des tensions sur le marché du travail, et des entreprises qui ne peuvent pas embaucher, freinant la relance économique de nombreux secteurs.

Nous l’avons dénoncé avec force lors du précédent mandat: la politique régionale de formation professionnelle est essentielle dans la préparation de l’avenir, il faut l’exercer pleinement avec des ambitions, de la volonté, de l’audace et des moyens. La moitié des économies réalisées entre 2016 et 2021, à hauteur de 175 millions d’euros par an, l’avait été sur les crédits de la formation. Résultat : moins 60% d’entrées en formation, 140 000 personnes privées de leur droit à progresser dans leur vie professionnelle, et personnelle. 

« C’est dramatique pour les femmes et les hommes concernés, c’est un terrible gâchis pour nos entreprises qui ne peuvent pas aujourd’hui bénéficier de toutes les opportunités de la reprise économique. » a déploré Anna Aubois lors de son intervention. Il n’était pas trop tard pour revenir sur cette erreur historique en proposant une vraie refonte de la politique régionale de formation, et contribuer à lever les freins réels qui pèsent sur l’emploi, comme la mobilité ou le logement. C’est ce que nous avons proposé, sans succès, une nouvelle fois. 

Nous poursuivrons notre rôle d’opposition constructive en plaidant en faveur d’une vraie politique régionale de la formation professionnelle : c’est une urgence sociale et économique, c’est un impératif pour renouer avec le progrès social en Auvergne-Rhône-Alpes.

Najat Vallaud-Belkacem, Présidente du groupe Socialiste, Écologiste et Démocrate

Johann Cesa, Vice-président du groupe Socialiste, Écologiste et Démocrate

Anna Aubois, Porte-parole du groupe Socialiste, Écologiste et Démocrate

 

Contact presse

Pierrick COURBON – Secrétaire général 
Pierrick.courbon@auvergnerhonealpes.fr             06 84 82 76 09 

Télécharger le CP

Facebook
Twitter