DOB 2022 – La Région absente du rendez-vous de la relance économique et sociale !

L’Assemblée plénière régionale des 14 et 15 octobre prochain, marque le vrai début du second mandat de Laurent Wauquiez.

Un rendez-vous qui intervient à un moment crucial pour l’avenir de notre territoire et de notre pays : celui de la relance après une crise sanitaire historique de plus de 20 mois qui a bouleversé toute la société. Nous attendions de ce DOB 2022, une invitation à travailler sur l’élaboration d’un plan de réparation sociale, de reconstruction économique et de projection vers un modèle de transition écologique.

LE BUDGET : pas de sursaut !

Le débat d’orientations budgétaires (DOB 2022) témoigne malheureusement d’un manque cruel d’ambition, reconduisant à l’identique l’esprit et la lettre d’une austérité qui ne dit pas son nom, et qui mènera notre Région à l’immobilisme.

« Rien sur les transports, rien sur la formation, rien sur l’aménagement du territoire et les grandes infrastructures, rien sur l’enseignement supérieur et la recherche, encore moins sur la situation de détresse sociale et sanitaire qui frappe nos étudiants en pleine rentrée universitaire. Rien sur l’exigence républicaine de justice sociale alors que les divisions, les fractures et les inégalités s’aggravent comme jamais entre les centres-villes et les quartiers populaires, entre l’urbain, le périphérique et le rural, entre ceux qui sont tous les jours sur front de la crise sanitaire et sociale, et ceux que leur position a davantage protégés. Que dire encore de la prise en compte du grand défi de notre temps qui, demain, va déterminer tous les autres : la lutte contre le réchauffement climatique. Rien. » Najat VALLAUD-BELKACEM, présidente du groupe Socialiste, Écologiste, et Démocrate dans son intervention.

A situation exceptionnelle qui exigeait un sursaut, nous constatons avec regret un retour aux affaires courantes, à l’ordinaire d’une gestion qui refuse obstinément d’exercer pleinement les compétences premières de la Région sur l’économie, l’emploi, les transports, l’éducation ou l’aménagement du territoire, pour lui préférer des orientations politiques et idéologiques sur la sécurité et la mise à l’index des chômeurs.  

« Nous ne pouvons souscrire à l’idée que nous renoncions à investir, une nouvelle fois, dans ce qui constitue l’essentiel d’une politique publique régionale : les transports et les mobilités, l’éducation, l’enseignement supérieur, la recherche, l’innovation, la stratégie économique, l’aménagement du territoire et les grandes infrastructures, l’agriculture ou le sport. Et donc, le pouvoir d’achat, la qualité de vie, les perspectives d’avenir des Auvergnats-Rhônalpins. » a conclu Najat VALLAUD-BELKACEM, présidente du groupe Socialiste, Écologiste, et Démocrate dans sa conclusion au débat d’orientations budgétaires.

Najat Vallaud-Belkacem, Présidente du groupe Socialiste, Écologiste et Démocrate

Johann Cesa, Vice-président du groupe Socialiste, Écologiste et Démocrate

Contact presse

Pierrick COURBON – Secrétaire général 
Pierrick.courbon@auvergnerhonealpes.fr             06 84 82 76 09 

Télécharger le CP

Facebook
Twitter