Budget 2022 – Nos propositions pour une Région utile et solidaire

Les conseillers régionaux seront réunis demain en Assemblée plénière pour examiner le budget régional 2022. A cette occasion, nous avons tenu ce matin une conférence de presse. Vous trouverez plus bas notre dossier de presse.

C’est le premier budget du mandat, le 6ème pour Laurent Wauquiez : il signe la poursuite de l’affaiblissement et du désengagement de l’institution régionale dans ses grandes compétences. Nous le déplorons, une nouvelle fois, pour la qualité de vie de nos habitants, notre capacité collective à surmonter la crise, et l’avenir de notre territoire. 

Ce budget primitif pour l’année 2022 ne fait qu’enfoncer le clou de l’orthodoxie austéritaire appliquée obstinément, et aveuglément depuis 2016. Rien, ni la crise climatique, ni la crise sanitaire, ni la crise économique et sociale ne semblent en mesure d’intéresser la majorité régionale sur les réalités vécues par les citoyens, rien ne semble en mesure de l’alerter sur les inégalités qui se creusent, l’angoisse climatique et environnementale qui monte au sein de notre jeunesse, ou les attentes déçues des acteurs de notre territoire pour, enfin, préparer l’avenir.

Formation professionnelle, transports, éducation, solidarités, transition écologique dans l’aménagement du territoire : rien de tout cela ne fait l’objet du moindre effort d’investissement ou d’action renforcée. 

Les transports ? On se demande toujours où sont les crédits du plan de relance, sans parler des 20 millions d’euros captés sur les infrastructures ferroviaires et déployées sur un seul projet, la RN88. Les Auvergnats et les Rhônalpins qui, chaque matin et chaque soir, attendent leur train apprécieront. La transformation écologique de nos mobilités est reportée sine die.

L’environnement ? Le budget proposé est une copie conforme des précédentes années, sans prise de conscience, sans vision, et sans ambition : un budget très en dessous des enjeux qui n’est par ailleurs jamais exécuté jusqu’au bout !

L’économie ? Nous restons l’une des régions de France qui investit le moins par habitant dans le développement de son économie. Le rôle de stratège de notre collectivité est une responsabilité qui n’est toujours pas assumée. L’abandon des politiques de formation professionnelle pèse lourdement sur la relance avec des entreprises qui ne disposent pas des compétences et qualifications dont elles ont besoin.

C’est la raison pour laquelle, en force d’opposition responsable, exigeante et constructive, nous avons décidé de proposer une série d’amendements budgétaires couvrant l’ensemble de ces enjeux, pour le présent, et pour l’avenir.

Najat Vallaud-Belkacem, Présidente du groupe Socialiste, Ecologiste et Démocrate

Contact presse

Pierrick COURBON – Secrétaire général 
Pierrick.courbon@auvergnerhonealpes.fr             06 84 82 76 09 

Télécharger le CP

Facebook
Twitter