Auvergne-Rhône-Alpes : la Région la plus mal gérée de France

Auvergne-Rhône-Alpes :
la Région la plus mal gérée de France

 

Les dernières révélations de la cellule investigation de Radio France confirment deux informations : Laurent Wauquiez est candidat à la prochaine élection présidentielle et les moyens de la Région sont utilisés pour sa pré-campagne. L’enquête ouverte en décembre 2022 par le Parquet National Financier (PNF) pour « favoritisme, recel de favoritisme et détournement de fonds publics » se poursuit.

L’émission diffusée ce jour nous révèle que la direction des moyens généraux de la Région avait tenté d’alerter l’exécutif sur les risques juridiques et financiers liés à l’organisation des dîners des sommets. Factures transmises a posteriori, dépenses de cocktails et de traiteurs pour un montant de presque 30 000 euros réalisées en dehors du code des marchés publics… : Laurent Wauquiez se croirait-il au-dessus des lois ? Il semblerait. Subventions attribuées par son homme l’ombre, Ange SITBON, payé plus de 10.000€/mois, emplois fictifs à Paris, dîners des sommets… alors que Laurent Wauquiez se présentait lors des campagnes électorales de 2015 et de 2021 comme le « Monsieur Propre » de la politique, force est de constater qu’il demeure aujourd’hui encore beaucoup de recoins à nettoyer !

Ces affaires illustrent bien le double discours de Laurent Wauquiez, prêt à tout pour servir et nourrir à grands frais son ambition personnelle au détriment des Auvergnats et des Rhônalpins. Au mois d’octobre dernier, alors qu’il augmentait les tarifs des transports, rabotait les financements aux acteurs culturels et aux zones Natura 2000 et rejetait nos propositions pour le pouvoir d’achat, nous apprenions qu’il avait réuni, quelques mois plus tôt, aux frais de la Région, 90 convives autour d’un dîner somptueux pour un montant total de 150 000 euros, soit plus de 1 600 euros par convive !

Que Laurent Wauquiez cultive et entretienne un réseau de personnalités dans le cadre de ses ambitions présidentielles est entendable. En revanche, que ces mondanités soient intégralement financées aux frais du contribuable, dans le plus grand secret et dans une opacité budgétaire totale est, non seulement déontologiquement scandaleux, mais aussi très douteux sur le plan de la légalité. En attente des conclusions de l’enquête, nous exigeons de Laurent Wauquiez qu’il rembourse l’argent public utilisé pour rémunérer ses collaborateurs et ses dîners des sommets.

Face à nos multiples demandes de transparence, Laurent Wauquiez n’a eu cesse de trouver des parades. Dernière en date : sa réponse à notre recours déposé au Tribunal Administratif pour exiger de lui qu’il transmette les documents budgétaires liés à ces dépenses somptueuses. Sous prétexte qu’une enquête pénale est en cours par le PNF, Laurent Wauquiez utilise un artifice juridique pour éviter de rendre des comptes. Ainsi, nous espérons qu’à l’aune de ces dernières révélations la lumière se fasse rapidement sur ces affaires qui poussent malheureusement, encore un peu plus, les Auvergnats et les Rhônalpins à l’abstention et au rejet de la politique.

 

 

Jean-Baptiste Baud, Souhila Boudali-Khedim, Christophe Bouvier, François Chemin, Yann Crombecque,
Jean-François Debat, Coraline Saurat

 

Il y a quelques semaines, Johann Cesa faisait le point sur ces affaires :

Contact presse


Emma Le Traou-Covarel Secrétaire générale

emma.letraou-covarel@auvergnerhonealpes.fr

06 86 04 45 62